samedi 10 septembre 2011

"Sauce tomate fraîche de DOG"


ATTENTION : TOUT CE MESSAGE A ÉTÉ ÉCRIT PAR DOG!!! pas par moi!

Je ne vous apprendrais rien en vous disant qu’en métropole, la belle saison se termine et que nous nous dirigeons tout droit vers des températures et une météo de moins en moins engageantes…
Malgré tout, regardez les étals de vos marchands, allez sur les marchés de vos quartiers. Qu’ils sont beaux tous ces légumes ! Les aubergines rondouillardes dont on croirait que la peau a été cirée exprès pour nous faire de l’œil ! Les courgettes rondes ou longues qui nous invitent à toutes sortes de farces… BDG !
Et les tomates ! Avez-vous constaté comme moi, les variétés qu’on nous propose aujourd’hui ? Crimée, cœur de bœuf, ananas, cocktail, cerise, cœur de pigeon… des rouges, des jaunes, des oranges, des noires… des petites, des grosses, des rondes, des longues…
A chaque tomate sa spécialité : à farcir, en salade, en gratin, en sauce… et bien justement. Parlons-en de la sauce.
J’avoue. Je n’en avais jamais fait.
Moi qui aime pourtant cuisiner, je pensais que cela n’avait pas d’intérêt. Une sauce tomate, c’est une sauce tomate, point. Les industriels font cela très bien et pour peu qu’on soit attentif aux étiquettes, on arrive à trouver des produits intéressants.
Oui mais voila. Ca c’est ce que je pensais jusqu’à ce que j’aille en Italie le mois dernier.
L’Italie… L’Italie et ses tentations culinaires ! Je ne vais pas les énumérer ici pour ne pas vous faire saliver, mais vous voyez très bien de quoi je veux parler n’est-ce pas ?!
Durant mon séjour là-bas, nous mangions au restaurant et j’ai très souvent opté pour les spaghettis sauce tomate.
Un plat tout simple, que j’aime et pour lequel j’étais à peu près certaine de me retrouver, face aux engagements que j’ai pris vis-à-vis de moi-même et de mes kilos à perdre.
Quel talent ces italiens pour vous cuire les pâtes juste comme il faut ! Que ce soit dans une petite gargote ou dans une trattoria ayant pignon sur rue, c’était à chaque fois un délice.
Et cette sauce tomate ! Fruitée, onctueuse, à manger à la petite cuillère !
L’appellation « pomme d’or » trouve ici tout son sens !
Rentrée en France, peu de temps après, j’ai eu envie de manger à nouveau ce plat. Mais ouvrir un bocal du supermarché m’a semblé tout bonnement inconvenant. Je savais que j’aurais été déçue.
Alors, vous devinez ! J’ai fait de la sauce tomate !
Je m’en faisais une montagne : le temps de préparation, le temps de cuisson, les gamelles à laver… du boulot quoi !
Rien de tout cela ! La sauce tomate fraîche est toute facile à faire. L’essentiel, comme pour toute préparation culinaire, c’est d’avoir de bons produits.

Il existe quantité de variantes, j’ai fait celle qui me paraissait la plus simple. Si elle vous intéresse, la voici.

Ingrédients :
-       1.5 kg de tomates mûres à point
-       1 oignon
-       2 gousses d’ail
-       Sel, poivre
-       On peut bien sûr mettre de l’huile mais comme mon intention était de l’utiliser avec des pâtes, je me suis abstenue. (en GP , on ne dépasse pas une cuiller à soupe d'huile par personne)

Préparation
J’ai coupé en quatre chaque tomate et je les ai mises dans une cocotte avec l’oignon grossièrement coupé, et les gousses d’ail, sel et poivre. J’ai fermé le couvercle et mis à cuire assez fort afin que ça bouillonne bien. Arrivée à ce stade, j’ai réduit le feu pour que ça mijote tranquillement ½ heure à couvert.
Une fois cuit, j’ai mis le contenu de la cocotte dans un presse purée posé au-dessus d’une casserole et j’ai tourné doucement jusqu’à ce qu’il ne reste plus dans le fond du presse-purée qu’un amalgame de pépins et de peaux de tomate.
J’ai mis la casserole sur feu doux, j’ai rectifié l’assaisonnement et j’ai laissé réduire doucement, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que la texture me convienne.
Et voila. C’est tout. Tout simplement.



Bien évidemment, je me suis empressée de faire cuire quelques spaghettis al dente. Je les ai versés dans une assiette creuse, je les ai nappés de sauce tomate et j’ai ciselé finement quelques feuilles fraîches de basilic (ça aussi, c’est le moment d’en acheter pour congeler les feuilles pour cet hiver).
Que du bonheur ! J’étais revenue en Italie !
Y’a pas photo. Quand on fait soi-même, c’est tellement meilleur !

Commentaires


:) ;) :D :p :)) :X :-* :-o :( :(( :-/ x( =))

11 commentaires:

  1. Mais je fais toujours comme ça !!! la seule fois où par fainéantise j'ai acheté un bocal de sauce j'ai été malade.

    RépondreSupprimer
  2. Presque tout l'été, les tomates étaient disponibles à partir de 0,95 € le kilo chez mon épicier Turc.

    RépondreSupprimer
  3. moi aussi je fait pareil ..
    mais je fait aussi sauce tomate frais sans cuisons en l'été , juste tomates mixées avec oignon et l'ail . C'est très bon quand il fait chaud .

    RépondreSupprimer
  4. Bien sûr, c'est ça la vraie sauce tomate. J'en ai fait plusieurs bocaux, car cette année la récolte au jardin est exceptionnelle.
    Mais attention au sel: en réduisant, la sauce risque de se retrouver beaucoup trop salée.

    RépondreSupprimer
  5. bjr, joli style gilda, ça fait plaisir de te lire,
    et que c'est naturel une sauce comme celle ci
    radix (cristobale)

    RépondreSupprimer
  6. Radix, ce n'est pas moi qui ai écrit ce message, c'est DOG! rendons à César ce qui est à César!

    RépondreSupprimer
  7. eh bien, DOG, tes descriptions étaient plus vraies que nature, merci
    radix (cristobale)

    RépondreSupprimer
  8. Ah bah c'est malin... me voila rouge comme mes tomates !!!
    Merci !

    RépondreSupprimer
  9. euh, tu as déjà congelé du basilic ?? il noircit ! enfin, chez moi, donc si il y a un truc je suis preneuse !

    RépondreSupprimer
  10. Tu as raison Christine, des feuilles de basilic congelées, sur une salade de tomates par exemple, s'oxydent à l'air et noircissent. Je les utilise pour les cuissons, juste à la fin, de manière à ce que la chaleur ne "tue" pas leur arôme. Et c'est top !

    RépondreSupprimer
  11. Je mixe le basilic et je les mets à congeler dans un bac à glaçon, rempli d'1/3 ou à moitié, ensuite mis dans un sac plastique, je fais ainsi pour l'ail lorsque j'achète une tresse !

    RépondreSupprimer