jeudi 22 mars 2012

PAUSE CAFE 154



Les discussions récentes m'incitent à vous poser une question.

Qu'avez vous fait vous pour évacuer vos valises?

Personnellement, j'ai consulté 2 kinésiologues.
Et vous?

Psy ou autre?

Commentaires


:) ;) :D :p :)) :X :-* :-o :( :(( :-/ x( =))

62 commentaires:

  1. Psychothérapeute !
    Lour où j'ai décidé de consulter, j'ai pris l'annuaire pour en trouver une pas trop loin de chez moi. La première était sur répondeur et j'avais besoin de savoir immédiatement quand aurait lieu mon premier rendez-vous alors j'ai raccroché sans laissé de message. Et puis j'en ai appelé une seconde qui, premier coup de chance, avait son cabinet encore plus près de la maison. 2ème coup de chance, elle a décroché.
    Ce qui est étonnant c'est que le jour où j'y suis allée, quand elle est venue me chercher, je me suis aperçue que je la connaissais : c'était la psychothérapeute de la crèche où j'avais mis ma petite dernière et depuis la première fois où je l'avais vue j'avais envie de lui parler. Je sais pas, quelque chose passait. Je ne pouvais pas deviner que c'était une seule et même personne, je ne connaissais pas son nom.

    RépondreSupprimer
  2. Je reste persuadée que le hasard n'existe pas dans la vie!

    RépondreSupprimer
  3. C'est très important ce que tu dis Isa, trouver la bonne personne ce n'est pas facile.
    Un psy c'est qqun à qui tu vas en dire beaucoup, il faut absolument que le courant passe dans les deux sens. Et il ne faut surtout pas hésiter à en rencontrer plusieurs jusqu'à trouver le bon!!!

    RépondreSupprimer
  4. Non, bien sûr que non, le hasard n'existe pas. J'en suis persuadée aussi. Le destin... vaste sujet !
    et je suis d'accord aussi avec Christelle : en plus du reste, j'ai su qu'elle était la bonne, celle qui...
    Elle me laissait toujours m'asseoir en premier et prenait le siège qui restait. Nous étions en face l'une de l'autre, rien au milieu. Il n'y avait aucune barrière.
    Je lui ai dit que je regrettais presque d'être libérée de mes valises parce que je ne la verrais plus ! Mais on se croise encore quelquefois en ville et toujours avec beaucoup de plaisir !

    RépondreSupprimer
  5. Et bien moi, même si ma psy est très gentille, je ne regretterai pas un instant de les larguer mes valises ...! que je traîne depuis si longtemps. Mais je vois ce que tu veux dire Isa. Mais c'est long, et j'ai l'impression de rechuter car j'allais mieux. D'ailleurs, l'été dernier j'avais perdu une petite dizaine...
    C'est dommage, j'étais bien partie, et là, depuis novembre, je patine... et je regrossi.
    Merci de vos encouragements. C'est gentil, mais Gilda, je ne viens plus trop car depuis le temps que je viens faire un tour, et puis, je ne viens plus, je trouve que ce n'est pas très "sympa" pour vous, car quand je viens vous voir, vous avez toujours un petit mot gentil, et moi je suis honteuse de ne pas y arriver malgré vos efforts et vos encouragements. christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut avoir plus de simplicité Christine!
      le Blog sert à échanger ! sur tout!

      Supprimer
    2. Honte de quoi Christine??? Tu es loin d'être la seule à avoir des difficultés! ce blog est là justement pour aider des personnes comme toi!
      Tu as le droit de rechuter autant de fois que tu veux! la porte sera toujours grande ouverte pour toi!
      Tu y arriveras quand tu seras prête!
      Tant pis si ça prend du temps!♥

      Supprimer
    3. Christine
      N'aie pas honte, viens au contraire profiter des encouragements sincères qui te sont donnés, comprends bien que tu n'es pas seule dans ton cas et quand on te réponds, on se fait du bien en même temps.
      Courage

      Supprimer
    4. Tu sais ce qui ne serait pas sympa du tout ?
      C'est de ne pas venir sur BDG.
      Parce que nous on aime bien quand tu viens nous dire ce que tu as envie de dire.

      Allez ma belle : à demain !

      Supprimer
  6. Bonjour Christine !
    Peut-être n'as-tu pas eu le déclic qui te permet de "foncer dans le tas" ?
    j'entends par là que c'est comme la cigarette. Certains vont s'arrêter, puis reprendre, puis s'arrêter, puis reprendre, puis avoir LE déclic, s'arrêter, et ne plus recommencer.
    J'ai fumé pendant 10 ans. Pendant cette période, j'ai arrêté une fois, 1 mois, puis j'ai repris, puis j'ai arrêté 3 semaines, puis j'ai repris, puis j'ai entendu un déclic. J'ai arrêté, ça va faire 10 ans cette année ! ça m'a fait pareil pour les kilos.
    Attends simplement et avec sagesse. Ne t'inquiète pas, ne te sens pas honteuse, le moment viendra. Et ce jour-là tu sauras.

    RépondreSupprimer
  7. d'accord pour un ti'café avec les copines!
    j'ai lu ce qui a été dit bien-sûr, pour vous faire court, lorsque j'ai divorcé mon 1er réflexe fut d'aller consulter un psy; mais c'était un adepte de la méthode Lacan(qui ne dit pas un mot); alors déçue par ce comportement, je me suis fait ma psychothérapie toute seule; j'ai repris point par point depuis le disfonctionnement de mon ménage ce qui n'allait pas en repensant aux réactions de mon mari, ses réfléxions et mon ressentiment à ces moments là.

    J'ai fait cela pendant six mois, calmement, tranquillement et en renversant les rôles.
    Je dois dire que ce fut un grand enrichissement pour moi; beaucoup de choses se sont éclaircies. Tout en gardant mes valeurs de base de mon éducation, j'ai beaucoup changé(en mieux), je suis devenue beaucoup plus tolérante, je ne suis plus du tout psychorigide comme avant.
    Mes valises, elles sont tombées dans un gouffre sans fond, elles n'éxistent plus.

    Voilà, je voulais vous faire partager mon expérience à ce sujet, je sais, j'ai été un peu longue, pardonnez-moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, Fanfan pour ton témoignage.... Mais pour faire ce que tu as fait, il faut une certaine force, que tu avais en toi. Seulement tu te trouvais dans une période difficile, et tu t'es remise en question, mais tout le monde n'a pas cette force intérieure pour s'auto-analyser..... Certains ont besoin d'une aide extérieure....pour y arriver.

      Supprimer
    2. c'est vrai, chaque personne est un cas particulier.
      on était arrivé à me faire douter de mes capacités; maintenant je crois en moi et mes facultés, et je le prouve. J'ai appris par moi-même à analyser les choses avant une décision, je suis beaucoup plus calme et tempérée dans mes jugements quel qu'ils soient.
      Mais J'AI APPRIS A M'AIMER!!!

      Supprimer
  8. Ici je pense que certaines valises ne s'enlèvent pas ... j'en ai largué une grosse partie en mettant au monde mes deux enfants mais je sais qu'il m'en restera toujours un peu que je ne pourrais jamais enlever
    Il est des choses dans la vie qu'on ne peut oublier ... on vit avec mais ça reste très profond, mais ça reste ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui oui ça reste mais à nous de leur donner la place qu'il faut...

      tu vois je connais une fille qui suite à un viol à arrêter de vivre... le mot dépression est faible pour elle, elle s'est déconnectée de la vie, avec trois enfants et un maris qui la soutienne mais elle remonte pas même des années plus tard...

      moi je dis aux hommes par la force vous pouvez abuser de notre corps... mais je vous donne pas le droit même une seconde, de pénétrer mon âme et me faire du mal... ils gagneraient si on vivait encore et encore cela...

      dés fois il est bon de déposer ses valises, de dire c'était comme cela, c'est finit, on peut pas refaire le passer et le changer mais on peut avancer... et passer à autre chose.... courages

      Supprimer
  9. Maguie je suis d'accord avec toi ça reste, ce qui compte c'est d'aprendre à vivre avec et à être heureuse quand même!

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai mais pour ça il faut connaître ses valises!

    RépondreSupprimer
  11. Car la prise de poids, c'est souvent ça :

    http://aidedegilda.blogspot.fr/2011/04/le-sur-poids-est-une-maladie-une.html

    RépondreSupprimer
  12. Oui voilà... apprendre, les apprivoiser et tenter d'en faire aussi une force...
    Mais oui souvent le surpoids est une forme de carapace

    RépondreSupprimer
  13. Pour moi c'est la totale: psychiatre et psychothérapeute se penchent sur mon cas.
    une fois par semaine la psychologue-psychothérapeute et toutes les trois semaines la psychiatre.
    Y a du boulot ouf
    suis bien d'accord le surpoids c'est souvent une carapace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en te faisant aider tu as déjà fait un bon chemin...

      courages à toi,

      Supprimer
  14. Réponses
    1. merci Anne
      suis sur la bonne pente, la pente descendante du poids, avec votre soutien en plus de mes deux psys..

      Supprimer
  15. Je débarque un peu là, je me suis occupée de mon lierre. Je suis d'accord avec vous, il faut se faire aider mais surtout trouver la bonne personne.
    La 1ère fois, c'est ma kiné qui m'a traîné chez le psy et je luis ai dit que je n'étais pas folle. Il m'a dit "çà tombe bien, je ne leur parle pas non plus", je m'en souviens et cela remonte à 35 ans, mon mal être se traduisait avec des douleurs insupportables partout.J'y suis retournée depuis et là, je réfléchie pour trouver quelqu'un car la retraite et 24h sur 24 avec monsieur me perturbent. Les valises sont toujours là mais on arrive à les amadouer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à voir avec le débat du moment mais j'ai trouvé un truc concernant le lierre.
      Pour l'intoxiquer, il faudrait faire un lait de chaux (1 volume de chaux en vente en jardinerie pour 3-4 volumes d'eau).
      Je n'ai pas encore testé donc je ne peux pas dire si ça marche...
      Bzz

      Supprimer
    2. Merci Bidule
      Je vais essayé pour Pâques à la campagne car chez moi j'ai arraché mon lierre pendant 5 après midi de suite et pour l'instant c'est propre mais pas pour longtemps

      Supprimer
  16. Gilda,
    Je ne comprends pas la kinésiologie en France tout au moins, pourtant je suis assez ouverte aux médecines parallèles mais la je ne sens pas ce truc pour aller mieux dans notre tête.
    Combien de séances as-tu eues pour avoir un résultat qui a l'air d'avoir été concluant pour toi. Si tu peux expliquer un peu plus. Merci

    RépondreSupprimer
  17. J'ai eu 3 séances avec la kinésiologue qui travaillait sur le décodage biologique
    Et environ 6 (ou 8???) séances avec le kinésiologue qui travaillait sur l'évacuation de mes traumas imprimés dans mon corps physique.
    Je n'y allais pas souvent. Cela s'est étalé sur 2 ans.
    Il faut vraiment trouver des bons! à Montréal, au Québec, c'est enseigné à l'université! aux USA aussi! on en est loin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention! je ne dis pas que c la meilleure chose à faire! je dis juste que c'est ce dont moi, j'avais besoin!

      Supprimer
  18. En ce qui me concerne, la kinésiologie, sans hésitation.
    J'ai consulté il y a quelques années et j'y retourne depuis quelques mois, ce qui m'a permis de reprendre le régime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais tenté la kinésiologie mais sur le principe ça me semble intéressant.
      Le tout est de trouver le bon. J'ai une copine qui en a consulté un suite à un burn-out et il a réussi à l'isoler de beaucoup de monde dont moi. Il s'est imposé en "gourou" et il lui dit qui elle doit voir et qui elle ne doit pas voir.
      Mais bon, il s'est présenté comme kinésiologue. Il aurait pu opter pour un profil de voyant ou n'importe quoi d'autre. Je ne voudrais surtout pas discréditer cette profession car je reste persuadée que ça peut apporter des choses positive à bon nombre de personnes.

      Supprimer
    2. En regardant leur site, je me suis fait la même réflexion, j'ai eu l'impression d'être dans une secte , chamanisme etc ...

      Supprimer
    3. Il y a des bons et des mauvais! Crois tu que si c'était ça, ce serait enseigné à l'université aux USA et au Canada??? Non!
      Je ne suis pas dans une secte! mon kinésiologue non plus! Il ne faut pas non plus dire n'importe quoi!

      Supprimer
    4. Le fait que ce soit enseigné ce n'est pas une preuve qualité, aux US il enseignent aussi le créationnisme...

      Je ne sais pas ce qu'il en est au US et au Canada mais ce qui est sûr c'est qu'en France c'est une profession qui n'est pas réglementée. N'importe qui peut s'autoproclamer kinésiologue...
      Des bons et des mauvais il y en a partout, mais avec ce genre de professiion non réglémenté le risque de tomber sur un charlatan est élevé.

      Supprimer
  19. Gilda
    C'est marrant, je regarde à la FFKS (fédération) les kinésiologues, il y en 4 en Martinique Guadeloupe, 1 dans le 93, 6 dans le 94, une vingtaine à Paris et quand je prends les pages jaunes c'est 4 à Paris et 0 dans le 93 et 94.
    Pas beaucoup de choix.

    RépondreSupprimer
  20. Superbe la photo du 17 mars, Gil, je n'avais pas vu ......

    RépondreSupprimer
  21. Toutes les photos sont belles, j'adore les chats (pas dans mon assiette)

    RépondreSupprimer
  22. Bientôt minuit!! Gilda est encore debout!!???
    Mais que se passe t il??

    Bisous, bonne nuit! :o)

    RépondreSupprimer
  23. pfttttttttttttttt!!!!! je bosse! impossible de décoller!!!! je suis plongée dans les pâtes à tarte....

    RépondreSupprimer
  24. Vi, je vois ça...
    Tu dois faire encore des tests ce soir?
    Courage!! J'espère que ça sera fructueux en tout cas!

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour
    je fais des complexes car je "fais" montignac , je fais ma popotte sans faire de popotte, sans cuisiner quoi!
    je vais créer un blog de Gilda pour celles qui ne cuisinent pas na!

    à part ça dans le registre aide pour vaincre les compulsions alimentaires j'avais parlé des outremangeurs anonymes suite au commentaire d'une des membres de BDG. Je ne retrouve plus ce commentaire.
    Mais j'ai trouvé l'adresse internet de l'association c'est
    http://oainfos.org/
    voici leur annonce;
    "OUTREMANGEURS ANONYMES est une Association d’hommes et de femmes qui partagent leur expérience personnelle, leur force et leur espoir, dans le but de se rétablir de la compulsion alimentaire ( besoin pressant et irrésistible de manger de façon déraisonnable)."

    J'ai fréquenté leurs réunions il y a 20-25 ans et ça m'a beaucoup apporté. Seul hic pour moi ce sont les références à la puissance supérieure "telle que nous la concevons", moi qui suis au pire athée ou mieux agnostique, ça dépend des jours.
    Sinon c'est en tout point semblable au programme des alcooliques anonymes si ce n'est qu'on abandonne la pratique de l'alimentation compulsive.
    C'est vrai que ça peut être considéré comme une addiction, il y a beaucoup de point commun.
    Grâce à ces réunions j'ai petit à petit abandonné la boulimie, mais je reste hyperphagique par moment.
    voilà une aide possible pour vider les valises du surpoids.
    bonne journée
    Chou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chou, je vais aller voir ça car c'est ce dont j'ai besoin
      christine

      Supprimer
    2. Je ne savais pas que ça existait ça!!!

      Supprimer
    3. Chou, c pas grave du tout de ne pas cuisiner du moment que tu ne fais pas d'écart! j'avais fait un message là dessus! on peut manger facile BDG! tu achètes un poulet, ça te fait 4 déjeuners PL et tu le manges avec haricots verts, courgettes congelées à la poêle avec un peu d'ail, des champignons congelés à la crème d'ail et persil!!! et le soir spaghetti avec un coulis de tomates bien relevé, du riz avec des crevettes congelées cuites avec un cas d'huile d'olive. En dessert, yaourt nature ou fromage ou fruits. Le matin, wasa avec confiture ssa, flocons d'avoine dans du lait avec quelques fruits secs et un peu de sirop d'agave! tout ça se fait en 5 mn!!!! non?

      Supprimer
    4. C'est vrai Gilda, je m'incline c'est la simplicité même ;-)
      à mes fourneaux!!!
      bisous
      Chou

      Supprimer
    5. oui oui et tu sais en faisant des plats simples, une cocotte par exemple ... aprés tu prends des sacs de congélation et tu te fais pleins de parts

      imagines le soir tu sors ta portion de soupe et hop au micro onde

      rapide

      Supprimer
  26. bonjour les filles, beaucoup de témoignages sur cette pause café ! interessant à lire !
    après mon "craquage" d'hier, j'ai vu mon medecin, qui m'a changé pour la troisième fois mon traitement pour l'hypertension, qui ne fonctionne toujours pas, et qui me prescrit d'autres analyses.
    elle cherche visiblement une cause provoquant l'hypertension, la rétention et les soucis de "mal etre". visiblement, on cherche maintenant du coté des glandes surrénales...
    suis pas du genre à paniquer, et je ne suis pas hypocondri machin lol. m'enfin elle cherche quand meme du coté d'une tumeur lol.

    en fonction de ce qu'on trouvera (ou rien, ou HTA classique ou...), je me dirigerai vers une alternative psy, après avoir soigné le physique.

    sur ce, je vais filer nous préparer à ma fille et moi, une tite assiette de crudités et oeufs, et boire jusqu'à plus soif !

    bonne journée à vous

    RépondreSupprimer
  27. Un coucou en direct du cambodge ;) ici tout va bien, on profite a 200% et le retour s'annonce difficile! On verra ce que dira ginette mais ici c'est un peu compliqué, tout est frit quasiment ...! On verra plus tard hein...!
    En ce qui concerne les valises, je sais que mon surpoids est du a un grand manque de confiance en moi. J'ai deja essayé une therapie mais je n'ai fais qu'une seance, le courant ne passait pas. Je devais m'assoir au bureau et deballer. La psy ne repondait que par "oui", "poursuivez" "et" ... A mon retour, je pense serieusement me reprendre en main et poser mes valises! C'est epuisant de lutter contre soi! Et je veux en finir une fois pour toute! Si vous avez des recommendations sur toulouse, je prends ;) on m'a parlé des ethiopathes aussi, vous connaissez?
    Bisous a toutes!
    Flow

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super Flow d'avoir de tes nouvelles!!!! J'imagine que oui, ça va être dur de rentrer quand on a plein d'images comme ça dans les yeux! t'inquiète pour ton poids! tu redresseras la barre au retour! profite!

      Supprimer
    2. Change de psy, Flow. Il y en a aussi qui discutent, qui prennent le temps de t'aider à analyser.
      Etiopathe, je connais un peu. C'est une spécialité qui s'enseigne en Suisse. Je ne sais pas si ça soigne les "bleus à l'âme".

      Supprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  29. Je sais aussi que ma prise de poids est liée à mes valises. Certes, j'ai la chance de n'avoir pris qu'une quinzaine de kilos au total mais j'ai pris quand même.
    Dans mes valises, il y a principalement un manque de confiance en moi, des complexes d'infériorité liés aux mots blessants de mes parents depuis mon enfance. J'ai toujours été la cruche, l'incapable, la lente etc. Chaque fois, encore aujourd'hui, que je veux entreprendre quelque chose, j'entend ma mère (et pas forcément seulement dans ma tête) me demander si je crois que je vais y arriver et me conseiller de renoncer.
    J'ai travaillé et continue de travailler ce poids avec ma sophrologue et j'ai fini par ne plus évoquer mes projets devant ma mère. Je ne lui en parle que quand c'est fait.
    J'ai heureusement, à mes côté, un homme qui me fait confiance et qui m'encourage à tenter mes expériences.

    Je suis toujours prise de doutes mais maintenant je les accepte et je me dis que tant que je n'aurai pas essayé, je ne saurais pas si je suis capable.

    Le hic quand on doute de soi, c'est que, quand on se lance, on y va à fond, au point parfois de trop donner et de s'écrouler. C'est ce qui m'est arrivé. Mais malgré ça, je continue à en faire de trop de peur de ne pas en avoir fait assez.
    L'autre hic est la critique. Lorsqu'elle arrive, pour peu qu'elle soit négative ou pire agressive (qu'elle soit justifiée ou pas), ça me renvoi aux mots de mes parents et l'effet peut être dévastateur.
    Mais, malgré tout, j'ai conscience que ces critiques, une fois analysées, sont un excellent moyen de progresser.

    Bref, c'est un mélange d'un tas de sentiments et c'est parfois difficile à gérer mais, je gère.

    La contre partie de tout ça est que je fais très attention à ce que je dis à mes trois enfants. Je les pousse à vivre leurs propres expériences, à les encourager en cas de doute ou d'échec et à les encourager à toujours faire de leur mieux. Lorsqu'un note moins bonne arrive de l'école, je commence par leur demander s'ils ont compris où était leur erreur. S'ils ne savent pas, nous la cherchons ensemble pour qu'ils puissent en faire une force ensuite.

    Je ne dis pas toutefois que je ne perds jamais mon calme (ce serait trop beau !) mais lorsque ça arrive, je retourne vers eux un peu plus tard pour dédramatiser l'affaire.

    Pour le moment, ils ont l'air plutôt bien dans leurs bottes et c'est pour moi la plus belle victoire sur mon passé.

    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, Bidule.Voilà une superbe analyse.

      Supprimer
    2. bravo, dis donc toi on aurait pas la même maman lol....

      on a beau faire les paroles d'une mère blessent le plus...
      on a tjs besoin de voir dans ces yeux notre importance

      et quand on le voit pas on se construit ailleurs

      tu as tes enfants et ton homme

      alors continus comme cela ne parles pas de ce que tu fais, juste fais le
      si tu rates c'est pas grave, tu auras essayé ma belle...
      on fait tous des erreurs, on a des échecs aussi ... mais on avance

      bisous

      Supprimer
  30. Une revenante ? non pas tout à fait car je vous lis régulièrement....mais mes commentaires ne partent pas...je viens de télécharger la dernière version de Mozilla firefox !!! ça ira peut-être mieux...
    Vous lire me remotive et me donne du courage....j'en ai besoin en ce moment...et quand le stress me gagne et bien le grignotage revient !!!
    Merci à toutes et gros bisous à Gilda....

    RépondreSupprimer
  31. Mon commentaire a ete supprimé :(

    RépondreSupprimer
  32. Mais non! regarde bien! il est là! mais il était en double!!! j'ai supprimé le double!!! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de voir ca oui, merci!! Un peu galere les connexions wifi sur le tel portable ... Aller, je retourne profiter de la piscine, des 30 degres et d'un succulent thé vert au germe de blé ;) des bisous!

      Supprimer
  33. voila voila je vois que vous avez tous des bagages à déposer...

    on a tous un passé, il est pas toujours rose, on a pas eu dés fois l'enfance que l'on méritait...

    moi j'ai une photo de moi enfant, j'ai l'impression de voir une inconnue, ho je connais ses galères d'enfant... mais elle est loin, je construit pleins de choses, et je veux avancer, j'ai un maris et un enfant adorable et quelques amis aussi que j'adore...

    pour exorciser mon enfance j'ai écrit à ma mère, lettre qui sera jamais envoyée lol, la petite fille en moi lui a écrit... bordel que cela fait du bien de mettre des mots sur ce que l'on a vécu...

    on peut pas changer son enfance mais j'ai refermé la porte...

    faites attention les filles aux médicaments, n'en abusait pas, ma soeur elle a vécu encore pire que moi, elle avait choisit les médocs pour oublier et dormir...
    elle s'est endormie pour toujours, oui les médicaments tuent aussi...

    savez vous que la simple aspirine tue plus de monde aux usa que le sida?

    alors attention à vous quand même

    bisous à vous toutes et tous

    RépondreSupprimer