samedi 25 août 2012

Recette à bas IG :" Bouillabaisse camarguaise"




Recette revisitée par Lil, car la recette originale est faite avec des pommes de terre et non des courgettes ! Et il semblerait que tout le monde se régale avec cette adaptation !

Ingrédients pour 3-4 personnes
Une queue de lotte (ou à défaut du dos de cabillaud)
4 petites courgettes épluchées (ou partiellement épluchées) coupées en fines rondelles
4 gousses d’ail
2 tomates pelées, épépinées, coupées en dés
1 gros oignon blanc finement émincé
Zeste d’une demie orange (bio si possible), + ou –
1 ou 2 étoiles de badiane (anis étoilé)
Thym
2 feuilles de laurier
2 clous de girofle
1 piment rouge oiseau (je n’en avais plus que des verts que j’avais fait sécher…)
Safran ou curcuma
2 cuillères à soupe d’huile d’olive en GP (4 en PL)
1 litre d’eau
Gros sel, poivre

Préparation
Versez l’huile dans une cocotte, étalez l’oignon émincé, les rondelles de courgettes, salez, poivrez.
Posez les tomates, ajoutez les gousses d’ail dégermées et coupées en quatre, les zestes d’orange, l’anis étoilé, les clous de girofle, le laurier, le thym, le safran (ou curcuma dans mon cas). 













Mettez à feu doux et faites blondir 10 minutes.
Faites bouillir l’eau salée, l’ajouter dans la cocotte et attendez une nouvelle ébullition. Laissez bouillir 3-4 minutes.
Ajoutez le poisson en morceaux au dernier moment.
Laisser cuire 3 à 4 minutes après la reprise de l’ébullition couvercle fermé.

Servir avec des croutons de pain grillé et de la rouille.
Selon le cas, choisissez le pain GP ou PL pour faire les croûtons.

Préparation de la rouille
Mixez des Wasa fibres.
Faites une pâte en ajoutant un peu de lait (ou lait d’amande, de soja, …).
Ajoutez selon votre goût de la purée de piment, de l’ail écrasé, du curcuma (pour la couleur), du sel et du poivre, éventuellement de tout petits dés de poivron rouge cru et tournez le tout en ajoutant de l’huile d’olive, plus ou moins selon que vous mangez ce plat en GP ou en PL.

On peut servir ce plat avec des œufs pochés à la place du poisson (cela s’appelle alors une bouillabaisse borgne !). Il est aussi excellent sans poisson ! Le bouillon est très parfumé.

On sert avec toutes les épices qui sont décoratives mais qu’il faut trier dans son assiette. Attention en particulier au piment oiseau ! Ne le conservez pas dans le bouillon s’il en reste car 24 h plus tard, ce sera presque immangeable.

Si vous avez une excellente huile d’olive, je vous conseille ce plat en PL. L’huile d’olive rehausse bien l’ensemble, et cela fait un repas PL qui reste léger.

Commentaires


:) ;) :D :p :)) :X :-* :-o :( :(( :-/ x( =))

8 commentaires:

  1. Merci Lil pour cette recette qui me semble succulente!! Je l'essaie au retour de ma fille ;o)

    RépondreSupprimer
  2. oui elle est chouette!
    et les photos sont très jolies! :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci ! Oui, j'essaie de faire des efforts pour les photos... Faites bien attention que personne ne croque dans le piment oiseau, c'est de la dynamite !

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi Camarguaise ?...... Je croyais que l'on mangeait que du taureau en Camargue !!!......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le croyais aussi, mais la bouillabaisse camarguaise existe bel et bien !

      Supprimer
  5. Cette recette m'a été donnée il y a au moins quinze ans à Bruxelles par une amie originaire de Camargue mariée à un belge ! Pour fréquenter souvent Arles et manger là-bas dans beaucoup de restaurant, je n'ai jamais vu ce plat à la carte de l'un d'eux. Mystère ! Enfin, ce n'est pas grave, c'est un plat qui fait bel effet et que je sers souvent à des invités avec succès...

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de faire cette recette. C'est vraiment délicieux et tellement simple à faire ! La rouille faite avec de la pâte de curry et des morceaux de poivron rouge était bluffante. Merci Lil

    RépondreSupprimer